Course contre le soleil à Hawaï

Tour de l'île d'Oahu en vélo - Hawaï
Durée : 1 jour
Distance : 180 km

N’éprouvant que peu d’intérêt pour ce sport qui consiste à carboniser son épiderme sur les plages de sable fin, je sentais depuis mon arrivée à Honolulu une démangeaison grandissante dans mes membres inférieurs.

Le périmètre restreint d’une île telle qu’Oahu invite à la circonvolution, et il ne fallut rien d’autre qu’un loueur de vélo pour mettre le projet sur roues. Le vélo était manifestement de mauvaise qualité, mais le cycliste ne valait pas mieux: nous nous entendîmes à merveille.

Fidèle destrier - Oahu, Hawaï

Quelques jours plus tôt, j’étais encore sous la neige dans le parc du Dénali et le soleil d’Hawaii me jouait vraiment un tour de cochon en m’assommant de ses rayons. Une fois sorti d’Honolulu, je me réfugiai dans le premier McDonald venu pour rafraîchir la mécanique. La suite du parcours fut idyllique: je longeai la côte Est de l’île dont la route suivait scrupuleusement chaque contour.

Sortie d'Honolulu - Oahu, Hawaï

Sortie d’Honolulu – Oahu, Hawaï

Après avoir observé les surfeurs s’attaquer aux vagues de la côte Nord, j’entamai mon retour vers Honolulu. A l’inverse d’un lézard, je sentais ma cadence s’accélérer à mesure que la température diminuait et j’entamai une course contre le soleil pour rentrer à bon port avant la nuit.

Les entrées de grandes villes sont toujours délicates à négocier, et celle ci ne fit pas exception : échangeurs d’autoroutes à quatre voies, clochards vivant sous les ponts, squats de personnes manifestement droguées … Hawaii se démaquillait en cette fin de journée avant d’aller se coucher, et je fis de même sans tarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>