Parcours du combattant

Passage de la frontière entre le Chili et l'Argentine en vélo
Départ : Villa O'Higgins, Chili
Arrivée: El Chaltén, Argentine
Distance : 22 km en vélo/randonnée puis 40 km de vélo
Durée: 2 jours

Le passage de frontière entre le Chili et l’Argentine en vélo était plus compliqué que l’entrée aux Etat-Unis  en canoë…. (Voir l’article : 1000 km de Canoë sur le Yukon)

Carte Passage de frontière Chili/Argentine

Carte Passage de frontière Chili/Argentine

22 kilomètres de chemin de randonnée à faire en vélo avec en plus un temps limité.

Lago Villa O'Higgins

Lago Villa O’Higgins

Le premier bateau sur le lac O’Higgins, nous débarque à 11h et le prochain bateau sur le lago del Desierto part à 18h. Vous allez dire 7 heures pour faire 22 km en randonnée : facile. Avec un vélo chargé de 50 kg, c’est une autre histoire…

Nous sommes 8 cyclistes : 2 anglais, un espagnol, un équatorien et 4 français.

11h30 : Nous faisons tamponner nos passeports côté Chilien et nous partons.

La première partie est une montée de 500 mètres de dénivelé sur 5 km. Pour l’instant tout va bien, on arrive à faire du vélo en zigzagant autour de cailloux. Belle vue sur le lac O’Higgins avec du soleil.

Passage de frontière, Chili

Passage de frontière, Chili

13h00 : Le chemin de gravier dégagé laisse sa place à un chemin de terre dans la forêt. Nous arrivons à faire du vélo, ca monte, ca descend mais ca passe en vélo.

Passage de frontière, Argentine

Passage de frontière, Argentine

15h00 : Nous passons la frontière géographique, le chemin se rétréci radicalement et la pluie commence.

Il faut traverser des flaques de boues, des rivières, des marécages, marcher en équilibre sur un tronc d’arbre humide et essayer de pousser son vélo dans la rivière. Ou autre technique : passer sur son vélo avec de la vitesse. Benoit : « Vas y Laetitia, ca passe, il faut juste aller vite ! » Je m’élance… Et  non, ca ne passait pas, les 2 pieds dans l’eau froide.

Passage de frontière, Argentine

Passage de frontière, Argentine

17h00 : Et pour finir en beauté, le chemin est tellement creusé par les randonneurs, qu’il n’est pas assez large pour un vélo et 2 sacoches. Obligés d’enlever une sacoche. Nous finissons en descente sans frein du à l’humidité et la boue.

17h30 : Nous arrivons à la douane, faisons tamponner nos passeport côté Argentin et montons dans le bateau.

Nous faisons un feu avec tous les cyclistes, mangeons tous nos pâtes et allons nous coucher. Nous sommes trempés, fatigués mais nous avons réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>