Kayak de mer dans les Fjords de Patagonie

Patagonie

Nous avons pagayé avec des dauphins, visité tous les thermes du coin, pris l’apéro au soleil couchant (parfois couplé avec l’élément précèdent), fait intrusion dans les colonies d’otaries, mais surtout profité d’une nature magnifique et d’un temps superbe. Moments choisis d’une semaine de kayak de mer entre Hornopirén et Leptepu. 

Kayak de mer de Hornopirén à Leptepu
Durée : 7 jours/6 nuits
Distance : 90 km

Kayak et Patagonie semblent deux mots qui se marient à merveille. Des images aperçues dans divers magazines ont certainement cimenté l’union, mais elles ne sont liées à aucun endroit précis. Nous cherchons sur internet un lieu et un loueur de kayak. Hornopiren semble être le lieu. Nous ne trouvons pas de loueur qui accepte de nous transporter le kayak jusque là. Tant pis pour l’organisation, nous verrons sur place.

… Je rentre dans une boutique d’Hornopiren et leur demande s’il y a des kayaks de mer dans le coin. Ils m’indiquent un camping en bordure de la ville.

Et ça rame

… A la lueur de la frontale, nous étudions la carte des fjords de la région. Avec l’aide de Robert, nous localisons les lieux de bivouac possible, et traçons une route pour relier Hornopiren à Leptepu. Nous avons une fenêtre météo de 7 jours de beau temps. C’est la durée que nous prévoyons pour boucler cette traversée à un rythme très détendu.

Samedi 8 Février

…Voilà une heure que nous pagayons : il y a du mouvement sur la gauche.  Nous observons attentivement la crête des vagues… Ca bouge à nouveau : deux ailerons émergent avant de repartir en plongée. Les seuls dauphins que j’avais vu jusque là c’était dans un aquarium, à Marineland.

… Nous sortons deux bières du kayak, nos serviettes, et nos maillots de bains. Sur la plage, un hôtel uniquement accessible par la mer. Nous plongeons dans les bains thermaux, ouvrons notre canette d’Escudo, et regardons le soleil se coucher sur l’océan.

Campement

Dimanche 9 Février

… Trois dauphins font le show alors que nous prenons notre petit déjeuner sur la plage. Nous nous demandons si la magie du spectacle s’émousse avec les occurrences. Il est difficile de le croire.

…Ca mord, ça mord ! Laetitia remonte la ligne, pour apercevoir sa toute première prise qui finira grillée sur un feu de bois. La taille de la prise ne permet pas vraiment de se sustenter mais heureusement, nous avons ramassé un plein sac de moules pour le plat de résistance. Nous les cuisons au bouillon avec des carottes et des oignons.

Lundi 10 Février

… Les vagues et le vent nous poussent à bonne allure alors que nous pénétrons dans le fjord de Cahuelmo. Nous faisons la course contre la marée qui vide le fjord. Nous sommes finalement obligés de porter le kayak sur la zone déjà découverte par la marée, mais les thermes naturels creusés dans la pierre en valaient bien la peine.

Et on pagaye

Mardi 11 Février

… Nous sortons tôt du fjord de Cahuelmo afin d’éviter les vents contraires. La brume qui coiffe les sommets me rappelle les paysages fantasmagoriques d’Avatar. Nous pagayons devant une colonie d’otaries qui se jettent à l’eau à notre passage, parfois de hauteurs invraisemblables.

Mercredi 12 Février

… Dans une forêt humide et dense, nous partons à la recherche des geysers sur un sentier fait d’échelles en bois pourries et de ponts suspendus à la stabilité incertaine. Nous chantonnons le générique d’Indiana Jones en traversant la rivière.

lion de mer de Patagonie

Lions de mer de Patagonie

Jeudi 13 Février

… On ne se lasse pas des thermes dans cette région volcanique. Cette fois c’est une rivière chaude qui coule dans une forêt que nous atteignons après dix minutes de marche. Une fois rôtis, nous nous jetons dans l’eau glacée de la rivière adjacente. Nous y retournerons plus tard, à la lueur de la pleine lune avec une bouteille de Pisco sour.

Vendredi 14 Février

… Nous longeons pour la dernière fois ces immenses cages immergées qui font du Chili le second producteur mondial de saumon après la Norvège.

… L’hélicoptère du bateau Nomads of the sea nous survole alors que nous entrons dans le port de Leptepu. Définitivement une manière différente de voyager. Nous sortons le kayak sur le quai en attendant le ferry qui doit nous ramener à Hornopirén. Deux heures plus tard, le ferry arrive. Une dizaine de cyclotouristes en débarquent : nous ne serons pas seuls sur la Carretera Austral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>