De Pucón à Puerto Varas en vélo

Lago Villarrica

Depuis les forêts d’Araucaria du Chili, aux collines verdoyantes qui rappellent la photo la plus célèbre du monde, la traversée de la région des lacs aux Chili a été un enchantement. Nous en avons les yeux humides (ainsi que la veste, le pantalon, les gants, le duvet, la tente …) rien qu’à l’évoquer.

En vélo de Pucon à Puerto Varas
Distance : 444 km
Durée : 9 jours
Dénivelé positif : 5200 m

Le top 10 de cette étape :

  • #10 : Assister à une représentation du plus vieux cirque chilien à Frutillar
  • #9 : Déguster une Küchen (tarte en allemand) sur les bords du lac Llanquihue à Frutillar
  • #8 : Regarder un film sous la tente
  • #7 : Admirer la vue sur le volcan Villarica au bord du lac du même nom, à Pucon
  • #6 : Se baigner dans le Lago Ranco par une chaude journée d’été
  • #5 : Filer sur l’asphalte qui soulage les fesses et fait grimper la moyenne journalière en flèche
  • #4 : Siroter (voire ingurgiter) de nombreux jus de fruits frais au chirimoya, mangue, fraise, framboise et myrtilles. S’empiffrer d’avocats achetés sur les étals en bord de route (minimum un par jour et par personne)
  • #3 : Traverser le parc national Villarica à vélo
  • #2 : Se relaxer (et accessoirement se laver) dans le cadre enchanteur des Termas Geometricas près de Coñaripe
  • #1 : Croiser Don Victor qui nous invite à passer la nuit chez lui. Discuter jusqu’à une heure du matin autour d’une bouteille de vin chilien avec Ismael et sa polola New-Yorkaise Geraldine. Passer la nuit dans leur jardin au bord d’une rivière.

Le flop 10 de cette étape :

  • #10 : Se baffer des restes de la Küchen (voir top #9), trempés, sous un abri bus qui sent l’urine
  • #9 : Réaliser que, s’il n’y a pas de lac en pente pour faire du ski nautique, les routes qui les longent n’en sont pas plates pour autant.
  • #8 : Se rendrecompte quelabarre d’espacede l’ordinateurne marcheplus.
  • #7 : Faire du vélo sur l’autoroute (ça agace ces véhicules qui passent à 130 km/h quand on est scotché à 6km/h)
  • #6: Penser que ce petit chemin qui coupe à travers les ronces est un raccourci
  • #5 : Penser que ces 1000 mètres de dénivelé sur un sentier défoncé puissent être un raccourci
  • #4 : Camper dans un jardin idyllique, et se rendre compte à minuit que le bâtiment d’en face est une discothèque avec des murs en bois.
  • #3 : Crever à 20 heures, à 1 km de l’arrivée à Panguipulli
  • #2: Se rendre compte après la fermeture de la discothèque à 5 heures du matin, que l’after se passe dans le jardin où vous avez posé votre tente.
  • #1: Vélo, pluie… tout est dit.

 

 

Trace GPS:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>